HOW I REPAIRED A BROKEN CERAMICS WITH KINTSUGI TECHNIQUE

texte en français à la fin de l'article

If you follow me on social media, you probably already know about the misadventure with my Fornasetti vase from last week. It was proudly standing on our library when some books fell upon it and broke it into pieces. It was by far one of my favourite pieces at home. I bought it years ago in the Fornasetti shop in Milan and I felt in love with "buongiorno buonanotte" the minute I saw it. This was probably the reason why I couldn't imagine throwing the pieces away. I was lucky enough the break didn't destroy the beautiful face of Lina Cavalieri, Piero Fornasetti's muse (check my post on his design HERE).
I needed to find a way to restore it and 
I have always been fascinated by the Kintsugi Japanese technique of golden glue to enhance the breaks on ceramics and porcelain. No matter what you do, the "scars" on the piece will always be visible, what a better way to make them a work of art in itself? I'm not a master in the Kinztugi technique, but I read some tutorials on the internet and decided I wouldn't have waited for a professional to fix it. The day after the accident I was ready to make the  breaks on the vase part of its history.


Here is what you need if you want to try to do it yourself:
- a strong glue (epoxy glue is usually suggested but this -cheaper- glue is perfect)
- glitter dust or paste (the original technique is made out of gold leaves but you need to be extremely skilled to use them and they are way more expensive)
- soft little brushes (I recycled the ones my kids use when we do paint at home)
- cotton buds


Once you identify the position of every broken piece, you put a thin line of glue on it and fix the two pieces together. At this point you clean the exceeding glue with a cotton bud and sprinkle the glitter dust on it. Be generous, the more you put, the more will stay fixed. Once the glue is well fixed, you clean the exceeding glitter with the brush. You repeat the same mouvement for every single piece. 


So what do you think of the repair? The scarves are visible, they would have been anyway, but the glitter adds a little sparkling detail to her beautiful expression. And her "Buongiorno" face seems to get the inspiration from the surreal world by Dali ;-)


photography ilaria fatone
 photo facebook dailyinsp_zpsb7ogoxzz.png photo pinterest dailyinsp_zpsqlilwt9t.png photo instagram dailyinsp_zpsr9a8iucj.png


Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous êtes déjà au courant de la mésaventure de la semaine dernière avec mon vase Fornasetti. Sur notre bibliothèque depuis toujours, il est tombé à cause de la chute de quelques livres. C'était de loin une de mes pièces préférées à la maison. Je l'avais acheté il y a des années dans le magasin Fornasetti à Milan et "buongiorno buonanotte" a été un véritable coup de coeur. Voilà pourquoi je ne pouvais pas imaginer d'en jeter les morceaux. J'ai tout de même eu de la chance car la casse n'a pas détruit le beau visage de Lina Cavalieri, la muse de Piero Fornasetti (j'avais déjà parlé des deux ICI).
Il fallait trouver un moyen pour le réparer. J'ai toujours été fascinée par la technique japonaise du Kintsugi, une colle dorée qui met en valeur les fractures sur la céramique et la porcelaine. De toute façon "les cicatrices" seront toujours visibles, quelle meilleure façon de les faire devenir une partie de la pièce? J'ai regardé des vidéos sur Internet avec les instructions et j'ai décidé que je n'aurais pas attendu un professionnel pour le réparer. Le lendemain de l'accident j'étais prête à rendre les cicatrices du vase une partie de son histoire.

Voici de quoi vous avez besoin si vous voulez essayer de le faire vous-même :
- une colle (la colle époxy est d'habitude suggérée, mais cette colle de bricolage est parfaite aussi)
- des paillettes en poudre (la technique originale est réalisée avec des feuilles d'or mais il faut savoir les manier, et sont bien plus chères)
- des petits pinceaux très souples (j'ai recyclé ceux de mes enfants)
- des cotons tiges

Une fois que vous identifiez la position de chaque morceau cassé, vous y mettez une fine ligne de colle et fixez les deux parties ensemble. Vous nettoyez la colle en excédent avec un coton tige et vous y aspergez les paillettes dorées. Soyez généreux, plus vous en mettez plus vous avez des chances qu'il en reste. Une fois que la colle a bien agi, vous nettoyez l'excès de paillettes avec le pinceau. Vous répétez ce même mouvement pour chaque morceau à coller.

Et alors, que pensez-vous de la réparation ? Les cicatrices sont visibles, elles l'auraient été de toute façon, mais cette poudre dorée ajoute un petit détail glamour à son expression. Et son visage de "Buongiorno" semble s'inspirer de l'univers de Dali ;-)


1 comment

  1. J'aime presque autant la manière dont tu l'avais mis en scène dans ta première photo ;-)

    ReplyDelete

2017 ©ilaria fatone Blog Design by pipdig