LIVING WITH BELGIAN DESIGN


Bonheur, car j'ai eu la chance de franchir cette porte, de marcher sur ce sol et d'admirer les merveilles de cette maison belge. Et bonheur, c'est bien le sentiment que j'ai éprouvé en voyant les images de cette maison hier soir. La partager était du coup un devoir. 

Happiness, since I had the chance to walk through that door, walk on this floor and admire this beautiful Belgian home. Happiness was the feeling I had when I stumbled upon the pictures of this house yesterday. Sharing was almost a duty.


Le mois d'octobre dernier j'ai eu la chance d'être invitée pour un long week-end à Anvers avec un collectif de bloggers européens pour découvrir les grands noms du design belge contemporain. L'un des temps forts de ce voyage a été la visite de la Galerie d'Art Valerie Traan et l'appartement adjacent de sa propriétaire, Veerle Wenes. Une véritable merveille. Difficile de faire la différence entre les deux, tellement les oeuvres d'art habitent les deux espaces. 
J'ai récemment réalisé que je n'avais rien partagé de ce voyage en dehors de mes comptes facebook et instagram pendant ce long week-end. Mon blog était en transition et quand le nouveau a été enfin en ligne, j'avais loupé l'échéance. Mais hier, quand je suis tombée par hasard sur ces photos, j'ai eu envie de partager cet intérieur avec vous. 
La maison de Veerle Wenes est l'un de ces lieux qui ne laissent pas indifférents. Les plus grands noms du design belge contemporain passent par sa galerie et s'installent souvent ensuite dans son appartement. Rien n'est laissé au hasard. Les aménagements et les objets de design disséminés partout font partie de sa vie de tous les jours et donnent une touche unique à cet espace. Le choix de couleurs tellement flamand, les éléments de l'architecture, le jardin en plein coeur d'Anvers et encore ce sol de briques en batons rompus ou encore ce plafond avec les poutres en bois apparentes ou l'imposante cheminée en pierre ou cette magnifique idée de rangement dans la salle de bains ... je pourrais continuer encore longtemps tellement cette maison nous a laissé sans voix lors de notre visite ♡

Last October I had the chance to be invited for a long weekend in Antwerp with a group of European bloggers to discover contemporary Belgian design. One of the highlights of our journey was the visit of the Valerie Traan Art Gallery and the next-door apartment of its owner, Veerle Wenes. Simply wonderful. Difficult to make the difference between the two, because of the works of art living in both spaces.
I recently realized that I hadn't shared anything from this journey except from the pictures on my Facebook and Instagram while there. My blog was under construction and when the new one was finally up and running, I had missed the term. But yesterday, when I stumbled upon these photos, I thought it was hight time I shared it with you.
Veerle Wenes' house is one of those unforgettable places. The biggest contemporary Belgian design names display at the gallery and often tend to settle in her apartment afterwards. Nothing is left at random. The design pieces are part of her daily life and give a unique touch to this space. The choice of colors (so Flemish!), the architectural features, the garden right in downtown Antwerp and that herringbone floor in bricks or the ceiling with the visible wooden beams or the impressive stone fireplace or this great storage idea in the bathroom ... I could go on for a very long time and for sure this house left with us speechless during our visit


Et voilà notre groupe de bloggers lors du Bloggers' Tour à Anvers organisé par le collectif Function + Form fondé par Tiffany de Curate and Display et Annie de Stylejuicer

And here we are, the group of bloggers from The Bloggers' Tour in Antwerp organized by the Function + Form community founded by Tiffany of Curate and Display and Annie from Stylejuicer


photography verne (except for bloggers' picture)
source remodelista




MONOCHROME & SCANDINAVIAN ➤ INTERIORS THAT NEVER FAIL


Apaisant. Le premier mot qui me vient à l'esprit à chaque fois que je vois un intérieur monochrome. Et cet appartement suédois, dans un immeuble du 19ème siècle, avait tout pour me charmer.

Soothing. The first word coming to my mind every time I see a monochrome interior. And this Swedish apartment, in a 19th-century building, had everything to charm me.


On en voit des dizaines, mais à chaque fois c'est toujours le même plaisir. Les agences scandinaves nous gâtent avec leurs intérieurs stylés et absolument parfaits (qu'on arrive à se demander pourquoi les propriétaires veulent quitter ces havres de paix). Et cet intérieur n'est pas une exception. Blanc et lumineux, agrémenté par des petites touches foncées, des plantes dispersées dans chaque pièce, des moulures, des hauts plafonds ... Mais un détail de cet appartement a capté mon attention dès le premier regard. Ce grand miroir doré, posé au sol dans la salle à manger. J'en cherche un quasiment identique exactement pour le même emplacement, à coté de la table à manger pour donner de la profondeur à notre pièce de vie. Bref, le voir en place, ailleurs, m'a donné envie de reprendre les recherches, mais bien plus activement ♡

We see dozens of them, but every time it is the same pleasure. Scandinavian real estates spoil us with their stylish and absolutely perfect interiors (and we even wonder why the owners want to leave these havens of peace). And this apartment is no exception. White and bright, punctuated by small darker touches, plants scattered in every room, mouldings, high ceilings ... But a detail got my attention at first glance. This big golden mirror, just placed on the ground in the dining room. I'm looking for an almost identical mirror for the same location, beside the dining table to give depth to our living room. Well, to see it there, elsewhere than home, tempted me to start looking again, but more actively 


photography anders bergstedt + source entrance 




How I Upholstered My Armchair ➤ DIY

Histoire d'un fauteuil. Et d'une image qui a fait le tour du monde sur instagram. Voici donc comment j'ai tapissé mon petit fauteuil.

The story of an armchair. And of a picture who travelled the whole world thanks to Instagram. Here is the story of how I upholstered my mid-century armchair. 
Paris 2010. À la sortie d'un entretien pour un nouveau boulot, je passe faire un tour dans une petite brocante que je connais dans la quartier. Et je tombe sous le charme d'un petit fauteuil années 50, pas très confortable (son dossier bouge) mais avec des accoudoirs graphiques que j'adore. L'entretien s'était magnifiquement bien passé et, même si je n'avais pas de réponse définitive, je me sentais autorisée à fêter cette journée. Depuis, ce fauteuil nous a suivi dans tous nos déménagements (et on en a eu 3 depuis !) ... 

Paris 2010. Walking out after an interview for a new job, I go for a wander in a small secondhand trade I know in the area. And I fall in love with a small armchair from the 50s, not very comfortable (its back tends to swing) but I adore its graphic armrests. The interview went splendidly and, even if I had no definitive answer, I felt like I could celebrate a bit. Since then, this armchair followed us in all our movings (and we had 3 since then!) ...
Mais je n'ai jamais aimé son velours marron. Je me suis renseignée pour le tapisser chez un professionnel, mais ça coutait trois fois le prix du fauteuil. Et pendant longtemps, il est resté dans son jus. Jusqu'au jour où un joli tissu chez Ikea me donne une idée. C'était ma première fois, mais je me suis lancée. La principale difficulté était de bien couper le tissu pour le faire passer aux cotés des accoudoirs. Bref après deux petites heures, l'aide de ma belle-mère et d'une agrafeuse de tapissier, mon petit fauteuil a pris un bon coup de jeune.

But I never liked its brown velvet fabric. I looked for a professional to upholster it it but it'd cost me three times the price of the armchair. And for a long time it stayed as it was. Until the day, when an nice fabric from Ikea gave me an idea. It was my first time, but there was hardly anything to lose. The main difficulty was to cut the fabric to fit the space besides the armrests. After a couple of hours, the help of my mother-in-law and of a tapestry-maker's stapler, my small armchair suddenly looked younger. 
Mais ça, c'était avant. Il y a deux petites semaines, dans un magasin de tissus de Aix en Provence, j'ai trouvé un très joli tissu jungle pour un projet. Rentrée à la maison, je le pose sur le fauteuil en attendant de l'utiliser. Et juste en le regardant posé là, ma décision est prise. Cette fois-ci tout a été beaucoup plus rapide, je connaissais les gestes et je savais où se cachaient les difficultés. Une petite demie-heure plus tard le fauteuil est comme celui que vous connaissez maintenant. Un nouveau changement. Et je peux vous dire que je l'adore.

But this was before. A couple of weeks ago, I found a very nice jungle fabric for a project in a local store. Back home, I put it on the armchair waiting to use it. But, just by looking at it where it was, my decision was taken. This time everything went much faster, I knew what I was supposed to do and where the difficulties were. Half an hour later, the armchair is the one you know by now. A brand new change. And I can tell you that I love it.

On est d'accord qu'il ne s'agit pas d'un travail de professionnel, qu'un tapissier aurait été impeccable, mais de cette façon, avec deux fois une vingtaine d'euros, j'ai pu changer le look de mon fauteuil. On peut s'asseoir dessus, on peut l'utiliser sans souci. Et le jour où j'aurai envie de changer le motif, je n'aurai qu'à choisir un nouveau tissu. 
PS et pour la petite histoire, je l'ai eu ce poste, le dernier de ma vie de "bureau", mais qui m'a permis de voyager comme jamais avant et de rencontrer des personnes extraordinaires (à qui je pense encore souvent, même maintenant)

We agree this is not the work of professional upholsterer, that a tapestry-maker would have done an impeccable job, but in this way, with twice twenty-something euros, I was able to change the look of my armchair and it is perfectly fine. We can sit down on it, we can use it on a daily basis. And the day I want to change the look of it once again, I'll only have to choose a new fabric. 
PS and by the way, I had that job back then, the last one of my "office" life, but which allowed me to travel as ever before and to meet extraordinary people (I still think about often, even now).

styling + photography ilaria fatone



Styling an Interior in a Warehouse


Un ancien entrepôt à l'apparence décadente et les dernières tendances en mobilier et décoration. Cette fois-ci on rentre dans un intérieur un peu particulier.

An old, distressed warehouse and the latest trends in furniture and decoration. This time we get into a special interior.


Quand un magasin de décoration et mobilier australien (Hunting by George) décore un ancien entrepôt pour présenter sa nouvelle collection, le résultat est bluffant. Des murs en briques apparentes, volontairement laissées à l'état brut et décadents, des volumes importants avec de très hauts plafonds et des fenêtres sur toute la hauteur, des plantes dans chaque pièce, des illustrations et bien évidemment du design. Personnellement j'adore la porte d'entrée en vert foncé et la cuisine, avec le contraste entre les murs décadents et le mobilier en inox ... et si seulement je pouvais avoir un mur comme ça à la maison ♡

When an Australian store in homeware and furniture (Hunting by George) decorates an old warehouse to present its new collection, the result is impressive. Distressed walls in bricks, important volumes with high ceilings and windows on all the height, plants in every room, illustrations and latest trends in design. As far as I'm concerned I love the front door in dark green and the kitchen, with the contrast between the exposed bricks' walls and the furniture in stainless steel ... and I wish I had at least one of those walls at home

source gravity home





7 INSPIRATIONS FOR WALLPAPERS IN KIDS' ROOMS



Le papier peint et les chambres d'enfants, une histoire d'amour qui nous fait voyager dans des ambiances pleines d'inspiration.

Wallpaper and kids' room is a love story making us travel through inspiring ambiances.



Le papier peint est devenu un élément incontournable de la déco et ça ne sera pas des chambres d'enfants qui vous diront le contraire. Oubliez les thèmes enfantins, désormais les chambres des plus petits se parent des mêmes papiers peint qu'on pourrait utiliser dans notre salon (ou presque). Qu'il soit géométrique, dessiné à la main ou avec des motifs tropicaux, qu'il soit sur un seul mur ou pour souligner un élément décoratif, il devient l'element déco qui donne le ton à toute la pièce. 
Le choix est immense et les inspirations nombreuses, mais j'ai sélectionné un petit nombre d'ambiances, parmi mes préférées. Et si jamais elles vous inspirent une nouvelle déco de la chambre de vos enfants, la petite shopping list à la fin vous permettra de savoir où trouver les papiers peints de ces images inspirantes ♡

Wallpaper is definitely a major element of interior decoration and kids' rooms won't tell you the opposite. Forget childish themes, from now on kids' rooms get the same wallpapers we could use in our living-room. Whether it's geometrical, hand-drawn or tropical, whether it's on a single wall or to underline an ornamental element, it becomes the decorative element setting the tone of the whole room.
Choice is huge and inspirations as much, but I selected a small number of atmospheres, among my favourite. And if they ever inspire you a new decoration for your kids' room, the shopping list at the very end will help you find the wallpapers of these inspiring pictures 



cactus⎟ a new wall decor                                                 half moon⎟ ferm living
one fun day⎟ jimmy cricket                                            leo's spots⎟ milton & king
palm jungle⎟ cole & son                                                 tiles progress⎟ milton & king
                                                                                               triangles⎟ kimsa


 source 1. + 2. + 3. + 4. + 5. + 6. + 7.



2012-2019 ©ilaria fatone Design by pipdig