7 INSPIRATIONS FOR A KITCHEN WITH NO BACKBOARD

Une cuisine sans crédence? Une hérésie pour beaucoup, mais la solution à adopter pour avoir une cuisine épurée.

A kitchen with no backboard? Some of you may think it's impossible, but it's the perfect solution for a minimal kitchen. 

Pas de crédence en cuisine? Impensable pour beaucoup, mais je vous assure que c'est possible. Depuis toujours, nos cuisines n'ont aucune crédence. Uniquement de la peinture adaptée et lavable. Mais malgré cette expérience personnelle, mes clients ont du mal à accepter d'abandonner la crédence. La raison la plus courante serait celle de protéger le mur. Mais si on réfléchit une seconde, il n'y a aucun besoin de le protéger, mais tout simplement de le passer à l'éponge à chaque fois que vous cuisinez.
Aujourd'hui j'ai décidé de vous montrer combien le manque de crédence fait du bien à une cuisine. C'est souvent difficile de garder un style épuré dans cette pièce, notamment quand on doit coordonner le sol, les façades des meubles, le plan de travail, la couleur des murs (et la crédence en plus). Une belle alternative, que j'utilise dans tous mes projets, c'est de créer une plinthe de 8/10 cm dans le même matériau que le plan de travail pour éviter que les objets touchent le mur, tout en gardant une belle unité avec le reste de la cuisine. Et si pour vous, la crédence est absolument indispensable, pensez à la faire réaliser dans le même revêtement que le plan de travail ... mais peut-être qu'après avoir vu toutes ces cuisines sans crédence vous allez envisager sa suppression ♡

No backboard in the kitchen? Unthinkable for many of you, but believe me it's possible. For a long time, our kitchens have had no backboard. Just a washable paint. But in spite of this personal experience, I have a hard time convincing my customers to leave the backboard out. The most current reason is to protect the wall. But if we think about it for a second, it doesn't need to to be protected but only to be lightly washed every time you cook.
Today I wanted to show you how the lack of backboard looks good in a kitchen. It is often difficult to keep a minimal style in this room, mainly when you have to coordinate the floor, the cabinets, the countertop, the colour of the walls (and the backboard on top of them all). A nice alternative I use in all my projects is to make a 8/10 cm-high skirting board to prevent objects from touching the wall, while keeping a beautiful consistency with the rest of the kitchen. And if for you, the backboard is absolutely essential, think of having it in the same material as the countertop ...  or maybe, after looking at all these minimal kitchens with no backboard, you're considering the idea of getting rid of yours


source 1. + 2. + 3. + 4. + 5. + 6. + 7. 

7 Inspirations for Slowing Down on a Hammock

Ralentir, prendre le temps pour se ressourcer, ne pas succomber à cette chaleur caniculaire. Et pourquoi pas dans un hamac? 

Slowing down, taking the time to recharge our batteries, without giving way to this scorching heat. And why not on a hammock? 
Lentement, doucement, inlassablement. Depuis toujours le hamac est l'élément incontournable des journées d'été. Profiter de l'air frais sous les arbres à l'heure de la sieste, lire confortablement bercé par notre propre mouvement, laisser libre court à notre imagination suspendu au dessus du sol, comme en lévitation. Mais de plus en plus d'hamacs rentrent maintenant dans nos intérieurs pour nous faire profiter de ce moment de détente sans quitter nos villes. Désormais on n'a plus d'excuses pour ralentir et profiter de l'instant présent. Que ça soit au bord d'une piscine, à la mer, dans le jardin ou au milieu du salon, le hamac nous inspire un sentiment de lenteur et de douceur. Et avec cette chaleur écrasante, on a besoin de ralentir et de nous poser là où il fait le moins chaud, et le hamac avec son lent mouvement est le lieu idéale pour attendre la fraîcheur du soir ♡ 

Slowly, softly, tirelessly. For a long time hammock has been the key element of summer days. Enjoying fresh air under the trees at nap time, comfortably reading cradled by our own movement, leaving free court to our imagination suspended above the ground, as in levitation. But more and more hammocks enter our interiors to let us enjoy a moment of relax without leaving our cities. We now have no excuses not to slow down and enjoy the present moment. At the edge of a swimming pool, by the sea, in a garden or in the middle of the living room, the hammock inspires us a feeling of slowness and sweetness. And with this scorching heat, we need to slow down and a hammock with its slow motion is the perfect place to wait for the fresh air of the night 

source 1. + 2. + 3. + 4. + 5. + 6. + 7.




Masterclass in Slow Photography

Prendre le temps. Pour que la lumière rentre. Pour entendre le silence. Pour percer le mystère d'un environnement sombre. Voici le fruit d'une Masterclass avec une photographe bourrée de talent, Joanna Maclennan.

Take time. To let the light in. To listen to silence. To unravel the mystery of a dark environment. Here is what comes out of a Masterclass with a talented photographer, Joanna Maclennan.

Vendredi dernier je suis partie avec un groupe d'amies bloggeuses et passionnées de photo pour une journée de Masterclass dans la campagne avignonnaise, au milieu des poiriers et des cigales. Mais surtout dans une maison aux murs sombres, meublée uniquement de trésors de brocantes d'ici et d'ailleurs, assemblés avec goût et un style inimitable. Une journée entière pour apprendre à maîtriser la lumière dans un environnement sombre. Autant vous dire que pour moi le défi était énorme, passionnée d'intérieurs épurés, de clarté et surtout de lumière naturelle comme je le suis.
Depuis un moment je suis le travail de Joanna Maclennan, une photographe anglaise extrêmement talentueuse qui habite dans la region. Son univers et son style sont exactement à l'opposé du mien. Joanna travaille dans des intérieurs chargés d'histoire et d'objets, souvent sombres ou à la lumière timide. Et c'est de là qui vient ma fascination pour son travail. Ses photographies sont comme des tableaux flamands, où la lumière existe, elle rentre par petites doses, elle sculpte chaque objet pour lui rendre la profondeur dont il a besoin pour qu'on le remarque. Et son intérieur est à l'image de son univers.
Les photos que vous voyez ici sont le fruit de cette journée intense. Autant de pièces et de détails où l'aveuglante lumière du sud est absorbée par des murs couleur chocolat, où l'accumulation d'objets dessine des univers indépendants dans chaque pièce. Mais surtout où il faut prendre le temps, attendre les secondes nécessaires pour que la lumière rentre dans l'appareil, pour que chaque objet s'imprime sur l'imaginaire pellicule de nos appareils numériques. Jamais sans son trépieds, le temps pour prendre les images s'allonge, nous fait découvrir un autre détail, encore un élément qui nous avait échappé, et nous donne la chance d'essayer une autre prise de vue. 
Je ne vous cache pas la boule au ventre au moment de télécharger les photos de mon appareil, la peur de ne pas avoir réussi le défi, mais le résultat est là, sans retouches. J'aime ces images aux ambiances sourdes, cette lumière subtile, mais présente. Je suis prête à reprendre la route pour la prochaine édition de cette Masterclass prévue pour l'automne et en attendant je n'aurai plus peur d'intérieurs sombres et de lumière timide!

Last Friday I left with a group of fellow bloggers and passionate photographers for a day of Masterclass in the countryside around Avignon, in the middle of pear trees and cicadas. But above all, in a house with dark wall, uniquely furnished with treasures from local and European flea markets, and put together with a unique style. A whole day to learn how to master light in a dark environment. The challenge was quite big to me, fascinated by minimal interiors, brightness and natural light as I am him. 
I've been following Joanna Maclennan's work for a while now, an extremely talented English photographer living in Southern France. Her environment and her style are opposite to mine. Joanna works in interiors steeped in history, full of objects, and often with moody settings. And that's where my fascination for her work comes from. Her pictures look like Flemish paintings, where the light gets into the room in tiny doses, it sculptures every object to give it the depth it needs to be noticed. And her house is just like her artistic universe.
The pictures you see here are the result of this intense day. Rooms and details where the blinding Southern light is absorbed by chocolate-colored walls, where the accumulation of objects draws independent settings in every room. But above all, where you have to take your time, to wait for the seconds you need to let light goes into the camera, so that every object is printed on the imaginary film of our digital devices. Never without the tripod, time to take the picture extends, to let us discover another detail we didn't notice, giving us the chance to try another shot.
Believe me when I say I was scared while downloading the pictures from my camera, scared I didn't go through the challenge, but here are the pictures, with no retouching. I love these dark images, this subtle light coming in from aside. I am ready to take the road again for the next Masterclass scheduled for the autumn. And until then, I will never be scared again of moody interiors and little natural light!

photography ilaria fatone

masterclass by joanna maclennan & 
with juliana decovrir design, marie mariekke, mary soul inside, nannette interior crisp

7 INSPIRATIONS FOR A SLOW SUMMER LOOK

Des épaules nues et des chapeaux de pailles. Les températures grimpent et on peut enfin ralentir et profiter de l'été                                                         
Naked shoulders and straw hats. Temperatures are high and we can finally slow down to enjoy summer.


Silence et lenteur. Les seuls mots acceptés par cette chaleur. Le soleil qui chauffe les épaules, les températures estivales qui grimpent dès le matin, les cigales qui ne cessent pas de chanter. Pas de vacances pour le moment, mais ce temps d'été nous oblige à ralentir. Pour le moment uniquement pendant le week-end. Profiter des chaudes journées au bord d'une piscine (ou même de la mer), rester dehors jusqu'à tard dans la nuit pour profiter enfin d'un peu de fraîcheur. Et justement ralentir, laisser notre corps s'adapter à ces températures, ne pas le bousculer. Ces images silencieuses et lentes inspirent un été de douceur. Chapeaux de paille, petites robes et épaules nues. La tenue parfaite pour vivre un autre été dans le Sud, tout en douceur et lenteur. La slow life version méditerranéenne ♡

Silence and slowness. The only accepted words by this heat. The sun warming our shoulders, summer temperatures soaring since early morning, cicadas singing all day long. Holidays are still pretty far, but this summer weather slows us down. At least during the weekend for the time being. Enjoying hot days by the swimming pool (or even by the sea), staying outside until the middle of the night to finally enjoy some fresh air. And slowing down indeed, let our body get used to these temperatures, without shaking it up. These silent and slow pictures inspire a soft summer. Straw hats, light dresses and naked shoulders. The perfect outfit to live another smooth and slow summer in the South. Slow life, the Mediterranean way 

source 1. + 2. + 3. + 4. + 5. + 6. + 7.





Purple Oxalis, A Trendy Plant


Des feuilles pourpres et graphiques. L'une des plantes les plus "instagrammable" du moment. L'Oxalis triangularis et ses secrets.
Purple and triangle-shaped leaves. One of the most recent "instagrammable" plants. The Oxalis triangularis and its secrets.

Une plante qui est devenue une véritable tendance, notamment sur instagram. La belle couleur pourpre et le graphisme de ses feuilles, la facilité d'entretien, sa photogénie, autant de raisons qui sont à l'origine du succès de l'Oxalis Triangularis. Une plante qui nous arrive d'Amérique du sud, une plante qui adore la chaleur et le soleil (mais pas une exposition directe), mais aussi une plante d'une famille parmi les plus redoutables mauvaises herbes de jardin. Mais sa version pourpre est tellement décorative qu'on en oublie les effets néfastes et on l'apprécie à l'intérieur, avec ses jolies petites fleurs pendant tout l'été et ses feuilles qui tournent en suivant le soleil et qui se ferment la nuit. 
Pour ce rdv de juin avec le collectif Project Inside autour de la couleur et des plantes, cette incroyable plante d'intérieur était le sujet parfait pour montrer comment ajouter de la couleur à notre intérieur grâce à une plante très facile d'entretien. 

A plant which has become a real trend, mainly on instagram. The gorgeous purple colour and the graphic shape of its leaves, the easy maintenance, its photogenic quality, so many reasons at the origin of the success of the Oxalis Triangularis. A plant coming from Southern America, a plant loving the heat and the sun (but no direct exposure), but also a plant of a family among the most impressive weeds in the garden. But thanks to its ornamental purple leaves we forget its fatal effects and we enjoy it indoor, with its nice little flowers throughout summer and its leaves following the sun and closing at night.
This June meeting with the bloggers community Project Inside was about colour and plants, and I thought this incredible house plant was the perfect subject to show you how to add colour to your interior thanks to very easy plant to take care of.

source a. + 0. + 1. + 2. + 3. + 4.


Curieux de voir comment les autres membres de Project Inside ont traité ce sujet? Voici les liens, allez découvrir leurs inspirations!
Project Inside est un collectif de blogueuses qui partage des inspirations autour de la couleur dans la décoration une fois par mois.





COULEUR LOCALE ➤ SHOPPING DESIGN

Couleur Locale et ses inspirations de voyages et d'évasion. Une boutique belge qui nous ébloui chaque année au Salon Vivre Coté Sud d'Aix en Provence. 

Couleur Locale and its inspirations for travels and escape. A Belgian shop impressing us every year at the Salon Vivre Coté Sud in Aix en Provence. 


Cette semaine sera bleue. Après 3 longues journées passées sur le Salon Vivre Coté Sud à Aix en Provence, dont le thème cette année était justement le bleu infini, je me réjouis maintenant à regarder les photos de mes stands préférés qui ont tous joué le jeu avec cette couleur en commun. J'ai partagé beaucoup de photos sur instagram et je vous montrerai plus de photos du Salon plus tard dans la semaine, mais aujourd'hui je voulais vous parler d'une boutique que j'adore et qui nous ébloui tous, chaque année, avec des stands au style impeccable. 
Couleur Locale. Une boutique belge d'un style tout particulier. Toute sa collection est une invitation au voyage, à l'évasion, au rêve de destinations lointaines. Ruth et Hendrik voyagent régulièrement en Afrique et en Asie pour nous ramener des véritables trésors. Vous me direz, beaucoup de boutiques en ce moment proposent ces mêmes objets. Pas faux, mais ici il n'y aucune fausse note, tout est harmonieux, cohérent, indépendamment de l'origine de l'objet. C'est le style boho-chic par excellence! Des paniers, du mobilier, du textile, des luminaires, de la vaisselle, des juju hats (dernier objet de tendance de cet été!) ... on a envie de tout ramener à la maison, de s'évader tout en restant dans notre canapé juste en regardant ces magnifiques objets. 
Cette année, sur le Salon, leur stand était lumineux, avec une palette de tons blancs et crèmes qui s'exprimaient dans des matières naturelles, dans des objets faits-mains aux quatre coins de la planète. Seuls les draps en lin et le grand vaisselier cassaient cette monotonie chromatique avec leurs touches de bleu. C'est une palette plus claire que celle qu'ils affichent d'habitude dans leurs visuels, toujours soignés et inspirants. Pour leur dernier catalogue, par exemple, ils se sont offerts les conseils et le talent de Chleo Scheulderman, une styliste hollandaise qui ne se présente plus. Pour l'occasion la toile de fond était le tadelakt marocain avec des couleurs terre, plus chaudes, mais l'élégance et le style étaient inchangés. 
Récemment Elle deco a publié un reportage sur leur magnifique maison à la Belgique. Un mélange de style épuré et voyageur. Il y a des gens qui ont un talent fou à mettre en scène, à donner une nouvelle histoire à des objets venus de loin, à créer des connections entre des objets venus d'ailleurs. Couleur locale en fait partie et chaque année c'est avec un plaisir renouvelé qu'on découvre leur stand et leurs collections. 
Le Salon a fermé ses portes, leur eshop est toujours ouvert et l'inspiration continue ... ♡

This week will be blue. After 3 long days spent on the Salon Vivre Coté Sud in Aix-en-Provence, which picked infinite blue as theme for this year, I now enjoy looking at the pictures of my favorite booths which all played the game with this color in common. I shared many shots on instagram and I'll show you more pictures of the Show later this week, but today I wanted to write you about a shop that I deeply love and which dazzle us all, every year, with impeccable stylish booths.
Couleur Locale. A Belgian shop of a quite particular style. Its collection is an invitation to travel, escape, dreaming of distant destinations. Ruth and Hendrik regularly travel to Africa and Asia to bring us real treasures. You might tell me many shops right now offer the same objects. Quite true, though at Couleur Locale there isn't any wrong note, everything is harmonious, coherent, no matter the origin of the object. It's the ultimate boho-chic style! Baskets, furniture, textiles, pendant lights, tableware, juju hats (the latest trendy object for the summer!) ... we wish we could bring everything home, to travel from our sofa just by looking at those treasures around us.
This year, on the Salon, their stand was bright, in a white and cream colour range expressing through natural materials, hand-made objects from all over the world. Only linen sheets and the big dresser broke this chromatic dullness with their touches of blue. It's a lighter colour range than the one we are used to see in their inspiring pictures. For their last catalogue, for instance, they could enjoy advice and talent of Chleo Scheulderman, a Dutch stylist who doesn't need to be described anymore. And even though, on that occasion, the backdrop was the Moroccan tadelakt with earthy colours, the elegance and the style were the same.
Recently Elle Decoration published a report on their wonderful home. A mixture of minimalism and globe trotters' inspirations. There are people who have a so much talent in styling, in telling the story of objects coming for far away, in creating connections between objects coming from elsewhere. Couleur Locale is among them and every year it is with the renewed pleasure that we discover their booth and their collections. 
The Salon is now over, but their eshop is always open and the inspiration goes on ... 

photography ilaria fatone
styling couleur locale





2017 ©ilaria fatone Blog Design by pipdig