RITUALS TO A MINIMAL LIFE ➤ DISCONNECT

Débrancher. Un nouveau rituel pour se connecter à ce qui nous tient le plus à coeur
[ Unplug. A new ritual to get a new connection to what we care the most ]

• pas de connexion au réveil

Nos mails peuvent attendre qu'on soit au bureau, nos réseaux sociaux peuvent attendre qu'on soit révéillés (pour de bon). Pas besoin de se connecter dès qu'on ouvre les yeux. Imposons-nous des règles, attendons d'avoir pris notre petit-déjeuner par exemple (si vraiment on ne peut pas attendre plus longtemps). Mais laissons notre cerveau et nos yeux se réveiller tranquillement sans les stimulations d'un écran. Profitons-en pour organiser notre journée en faisant une liste des choses à faire; prenons un livre ou un magazine; écoutons les infos à la radio ... bref, connectons-nous au monde autrement que par notre smartphone.

• prévoir des créneaux pour les réseaux sociaux

On le sait et on ne peut plus le nier. Les réseaux sociaux sont chronophages! Personne ne nie leur utilité pour rester en contact avec nos amis lointains ou pour suivre les dernières tendances, mais si on passe trop de temps sur les réseaux, on n'a plus le temps de faire ce qui est le plus important dans notre vie. Choisissons des créneaux qui s'adaptent à notre mode de vie et essayons de nous y tenir.  Pendant notre trajet dans les transports en commun par exemple, ou une demie-heure le soir une fois tout le monde couché ... On ne sera pas coupé "hors du monde", mais on n'en sera plus un esclave non plus. Et soudain on aura plus de temps à disposition pour nous. 

• débrancher pendant une journée

Et si on poussait l'exercise plus loin? Essayons de ne pas se connecter pendant toute une journée. Pas de mails, pas d'internet, pas de facebook. Rien. Qu'une journée par mois pour commencer et ensuite essayer d'arriver à le faire un jour par semaine. À chacun son rythme et son calendrier. Il est évident que c'est compliqué de le mettre en pratique pendant la semaine quand on en a besoin pour notre travail, mais on peut choisir un jour du weekend, pour avoir plus temps pour nous et nos proches. 

• se désabonner

Nos boîte-mails sont polluées par des dizaines de messages par jour qui ne concernent pas le travail ou nos proches. Des newsletters qu'on a choisie, des newsletter qu'on n'a jamais demandées, des messages commerciaux ... est-ce qu'on est sûrs d'être réellement intéréssé à tout ce qu'on reçoit? Prenons le temps, une fois par mois, de nettoyer notre boite mail ou utilisons des logiciels qui le font pour nous (avec notre aide évidemment ;-) cleanfox par exemple. Je l'ai testé et ça marche bien. ça a l'air anodin comme démarche, mais ça nous permettra de faire plus attention aux mails importants, sans qu'ils soient noyés dans les différents messages de marketing.

• faire le tri dans ses mails

Avez-vous déjà trié vos mails? Avez-vous prévu des dossiers de rangement des messages, pour que dans votre boîte de réception il n'y ait que ceux que vous devez traiter? Si ce n'est pas le cas, essayez de le faire au moins une fois ... et vous ne pourrez plus vivre sans ;-) Encore une fois, notre boîte mail n'aura que les messages importants à traiter, qui seront facilement visibles et qui enleveront le stress de les oublier. 
Petite astuce si vous utilisez gmail. Supprimez l'option des boîtes de receptions séparées et revenez à la boîte unique. De cette façon vous verrez d'un coup d'oeil tout ce qu'il faut supprimer sans devoir faire le tour des onglets.
Et si, comme moi, vous avez plusieurs boites mails, ouvertes au fil des années, essayez de les organiser différemment (si jamais vous ne pouvez pas tout simplement les éliminer). Personnellement, j'ai gardé mon ancienne adresse du blog (avant le changement de nom de domaine) pour les inscriptions aux newsletters ou pour les connections aux sites pour les achats en ligne. Ma boite mail personnelle, que j'ai depuis des années, est devenue celle pour les amis et la famille. Et avec le nouveau nom de domaine j'ai créé une nouvelle adresse, plus professionnelle. De cette façon je peux consulter mes mails en choisissant ce que je veux faire (travailler, prendre des nouvelles des amis, lire).

• profiter de l'instant présent (« ici et maintenant »)

Moins de temps sur nos écrans, plus de temps pour autre chose. Faire un tour, prendre un café avec des amis, faire nos courses gourmandes, jouer avec les enfants, lire un autre chapitre du livre en cours, et même ne rien faire du tout ... profiter de ces moments de "déconnection" pour profiter de la vie, tout court. 

On approche à grands pas aux vacances de fin d'année. C'est le meilleur moment pour essayer de débrancher nos téléphones et passer plus de temps avec nos proches. Prévoyons un moment pour envoyer nos voeux aux amis lointains et répondre à leurs messages, avant de regarder ceux qui nous entourent et partager des moments ensemble. 
Je vous aviez promis un rituel par semaine, mais les choses ont évolué d'elles-mêmes. J'ai eu des retours pour avoir "plus de temps" pour les mettre en place et, mon emploi du temps étant aussi pas mal chargé, les rituels se sont espacés pour avoir une cadence mensuelle. Encore une fois, le plus important c'est de trouver le juste rythme pour que les changements deviennent des habitudes. Aucun besoin d'aller vite pour apprendre à aller plus lentement ♡

• no connection on waking up
Our e-mails can wait we are back in the office, our social networks can wait we wake up (for good). No need to connect as soon as we open our eyes. Create rules. Wait until we had breakfast for instance (if we really cannot wait longer) and let our brain and our eyes wake up quietly without the stimulations of a screen. Use this time to organize our day by making a list of things to do; take a book or a magazine; listen to the news on the radio ... just connect to the world otherwise than by our smartphone.
• choose the right time to connect
We know it and we cannot deny it anymore. Social networks are time-consuming! Nobody denies their utility to keep in touch with our distant friends or to follow the latest trends, but if we spend too much time on them, we don't have any time anymore to make what is really important in our life. Choose the right time to adapt them to our lifestyle and try to stick to it. While on our way to work in public transport or half an hour in the evening once everyone is quiet... We won't be cut out from the rest of the world and we'll be their master instead of their slave. And suddenly we'll have more time for us.
• unsubscribe
And what if we pushed the exercise farther? No connection for a whole day. No e-mails, no social media, no internet. Nothing. Once a month to begin with and then try to manage to do it once a week. It's up to us to decide rhythm and calendar. It's quite impossible to put it into practice during the week when we need a connection for our work, but we can choose a weekend day, to enjoy more time with friends and family.
• declutter our mailboxes
Our mailboxes are polluted by dozens of messages a day which don't concern our work or our close friends. Newsletters we chose, newsletters we have never asked for, commercial messages... Are we sure to be really interested in everything we receive? Take time, once a month, to clean our mailbox or use software that can do it for us. It looks harmless as an approach, but it'll make us pay more attention to important e-mails, without their being hidden among marketing messages.
• enjoy the present moment
Have you already sorted out your e-mails? Did you plan files to arrange your messages, so that in your inbox there are only those you have to take care of? If you haven't, try to do it at least once and it'll change your life ;-) Once again, our mailbox will only have important messages to deal with, easy to see and stressless since we won't forget them anymore. 
A small trick if you use gmail. Delete the option of separate inboxes and go back to the unique box. This way you'll see all your messages at a glance without having to check all the tabs.

We approach Holiday Season. It's the best moment to try to unplug and spend more time with our close friends and family. Let's decide for a moment to send our wishes to the far-away friends and answer their messages, before switching our phone off and looking at those surrounding us to share moments together. 
I promised you a ritual a week, but things evolved by themselves. I had messages to have "more time" to set them up and, since my timetable was quite busy, rituals became less frequent to have a monthly pace. Once again, the most important thing is to find the right rhythm for you so that the changes become habits. It's quite useless to hurry up to learn to go slower

4 comments

  1. Il fait du bien, ton post, Ilaria !
    J'avoue que je suis complétement accro à mon portable, et il faut que j'essaie de décrocher un peu, c'est clair.
    Bises
    Nat

    ReplyDelete
    Replies
    1. oh merci Nathalie! je suis comme toi, mon téléphone est une extension de mon bras, mais j'ai essayé de faire ces petits rituels et mine de rien, ça marche, et on prouve du vrai plaisir à se déconnecter ... mon instagram d'ailleurs le prouve bien puisqu'en ce moment, je ne publie que 2/3 fois par semaine. je t'embrasse et je te souhaite d'excellents fêtes de fin d'année ♡

      Delete
  2. Ahhh... Le premier point est le plus sensible pour moi, car c'est exactement ce que je fais touts les matins... Je crois que désormais, en me réveillant, la première chose à laquelle je vais penser avant de toucher le smartphone sera ton article :) Unplugging starts now! Wish me luck :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. ton message ressurgit des mois après ... j'espère que depuis cette volonté soit devenue une habitude de tous les jours ... chez moi ça marche (et mes yeux me remercient ;-) xx

      Delete

2017 ©ilaria fatone Blog Design by pipdig