Milan Design Week 2019 ➤ Colourful Interiors

ilaria fatone - milan design week 2019 - perfect darkness detail
Si vous avez peur d'un intérieur haut en couleur, les images qui suivent risquent de vous perturber
[ If you fear colourful interiors, the following pictures might upset you ]

« Il colore è difficile per i deboli. Per far del colore occorre avere del sangue nelle vene e nel cervello. » Gio Ponti

{ English texte at the end of the article }
« La couleur n'est pas pour les faibles. Pour faire de la couleur, il faut avoir du sang dans les veines et dans le cerveau » C'est le designer milanais Gio Ponti qui le dit et ces prochaines images vous feront comprendre le lien étroit entre Milan et la couleur, le dessin et le motif décoratif.
La Milan Design Week s'est terminée depuis quelques jours et il faut maintenant faire le tri dans les images et les idées. Ce n'est pas qu'un Salon. C'est une ville toute entière qui bouge au rythme du Design. Des installations dans des appartements, dans des anciennes friches industrielles, dans des palais bourgeois d'habitude fermés au public.
Est-il possible déceler des tendances? Est-ce si important de les chercher? Je me suis posée cette question en parcourant mes 20.000 pas journaliers et au final j'ai décidé que, malgré certaines tendances évidentes, je n'avais pas envie de vous parler de ça. Mais plutôt de vous montrer les événements qui ont le plus marqué mon esprit, de vous les raconter comme on raconte une histoire. En espérant vous communiquer une partie de cette effervescence qui anime cette ville pendant une semaine, tous les ans depuis les années 80 ... petite précision ... j'ai concentré ma semaine sur le Fuorisalone, justement ces événements dans la ville. J'ai volontairement évité le « Salone del Mobile ». je n'aurais jamais eu le temps de tout voir et, de retour après de nombreuses années dans la ville où je suis née et grandi, je voulais retrouver cette énergie que j'avais déjà connu lors de mes années d'université quand on profitait du Fuorisalone pour découvrir designers et installations. Venite con me ?

1 . / PALERMOUNO 

Mon coup de coeur absolu. Un appartement bourgeois avec moulures, parquet d'époque et une belle hauteur sous plafond. C'était l'appartement et studio de la décoratrice d'intérieur Sophie Wannenes jusqu'au jour où elle décide de le transformer en galerie d'art. Depuis deux ans, il vit une transformation continue, grace à des couleurs franches, vives et sans scrupules, qui communiquent sans difficulté avec des objets, du mobilier et des luminaires de designer et vintage. Le passage d'une pièce à l'autre est un voyage initiatique à travers les multiples possibilités de la couleur, c'est un monde de bleu, de rouge, de jaune. Pas de couleurs pastels, pas de nuances, ici tout est tranché (et tellement inspirant) palermouno

My absolute favorite. A bourgeois apartment with mouldings, period parquet and height under ceiling. It was the apartment and studio of interior decorator Sophie Wannenes until the day she decided to transform it into an art gallery. For the past two years, he has been undergoing a continuous transformation, thanks to bold colours, which interact with vintage and designers' objects, furniture and lighting. Walking through the rooms is a journey through the many possibilities of colour, it's a world of blue, red and yellow. No pastel colors, no hues, here everything is in sharp contrast (and oh so inspiring).

Palermouno, via Palermo, 1 - Milano (Brera)
ilaria fatone - milan design week 2019 - palermouno
ilaria fatone - milan design week 2019 - palermounoilaria fatone - milan design week 2019 - palermounoilaria fatone - milan design week 2019 - palermouno
ilaria fatone - milan design week 2019 - palermounoilaria fatone - milan design week 2019 - palermouno
ilaria fatone - milan design week 2019 - palermouno
ilaria fatone - milan design week 2019 - palermounoilaria fatone - milan design week 2019 - palermouno

2 . / PLANETARIO by CRISTINA CELESTINO

Cristina Celestino, la designer qui avait habillé en corail un tramway milanais l'année dernière, a frappé encore. Dans le même immeuble que Palermouno, ce qui explique les panneaux aux portes des autres appartements qui demandaient entre mots et dessins d'enfants de ne pas sonner ou frapper car qui abito io. Ici c'est la moquette qui a investi l'espace. Du sol aux murs (et aux plafonds!), jusqu'à habiller le mobilier ou encore la salle de bains. Les ambiances s'inspirent des années 60 et 70, l'époque où la moquette était dans tous les intérieurs. Mais aujourd'hui le parti pris est de montrer comment la moquette a évolué, comment on peut la réinventer. Les luminaires d'époque et ceux qui s'y inspirent, créés par Cristina Celestino, donnent une allure de film d'un temps révolu. Et encore une fois la couleur fait communiquer les différents espaces et donne aux pièces un aplat qui contraste avec l'épaisseur et la douceur de la moquette.

Cristina Celestino, the designer who dressed in coral a Milanese streetcar last year, struck again. In the same building as Palermouno, which explains the signs at the doors of the other apartments that asked between words and kids' drawings not to ring or knock because qui abito io. Here carpet invested the space. From the floor to the walls (and to the ceilings!), to dress the furniture or even the bathroom. The setting is inspired by the 1960s and 1970s, when carpet was in every interior. But today the commitment was to show how carpet has evolved, how it can be reinvented. The period lightings and those inspired by them, created by Cristina Celestino, display everything on a movie set from a bygone era. And once again colour makes the different spaces communicate and gives the rooms a flat aspect that contrasts with the thickness and softness of the carpet.

« Planetario », Brera Design Apartment, via Palermo 1 - Milano

3 . / PERFECT DARKNESS

Un appartement qui fait la jonction entre lieu de vie et galerie d'art. Le carrelage qui devient élément central de l'aménagement, qui sort de ses pièces de prédilection, qui monte aux murs, qui habille les éléments d'architecture. La couleur qui sépare les espaces, qui alterne zones sombres et lumineuses. Un pont entre l'Italie et le Danemark, comme les deux designers à l'origine de ce projet, Elisa Ossino et Josephine Akvama Hoffmeyer de H+O, et comme le choix des objets de design et des marques sélectionnées (Frama, House of Finn Juhl, Menu, Officine Saffi entre autres). Mais pour moi cet appartement est une ode à la texture du carrelage qui devient un élément décoratif digne de n'importe quelle pièce. Et je ne vous cache pas que l'idée d'avoir une tête de lit en carrelage a commencé à traverser mon esprit! hpluso design

An apartment connecting home and art gallery. Tiles become a central element of the layout, coming out of its preferred rooms, climbing to the walls, dressing the elements of architecture. Colour separates the spaces, alternating dark and bright areas. It's a clear bridge between Italy and Denmark, as the two designers behind the project, Elisa Ossino and Josephine Akvama Hoffmeyer of H+O, and as the choice of design objects and selected brands (Frama, House of Finn Juhl, Menu, includes Saffi). But for me this apartment is an ode to tiles' texture which becomes a decorative element worthy of any room. And I don’t hide the fact that the idea of having a tiled headboard started to cross my mind!

Via Solferino 11, 3ème étage - Milano (Brera)

4 . / NILUFAR , chez Nina

Une galerie d'art (avec pignon sur l'une des rues les plus exclusives de Milan) transforme un appartement (à l'étage) en club privé. L'aménagement a été conçu par India Mahdavi en 2018 et pour cette deuxième année les luminaires de Vibeke Fonnesberg Schimdt se sont adaptés aux couleurs et formes du projet d'origine. Un univers coloré et sombre, des assises en velours aux formes et motifs désormais classiques chez cette designer qui maitrise couleur et décalage dans ses projets. nilufar

An art gallery (well established in one of Milan’s most exclusive streets) transforms an apartment (upstairs) into a private club. The layout was designed by India Mahdavi in 2018 and for this second year the lighting fixtures of Vibeke Fonnesberg Schimdt adapted to the colours and shapes of the original project. A colorful and dark universe, from velvet seats to the now classic shapes and patterns of the designer who masters colour and offset in her projects. 

Via della Spiga, 32 - Milano (Quadrilatero della Moda)

« Colour is not for the faint of heart. To use colour, you need blood in your veins and in your brain » Gio Ponti

It's the Milanese designer Gio Ponti who said it and these images will make you understand the close link between Milan and colour, design and decorative patterns.
The Milan Design Week was over a few days ago and now it’s time to sort through the pictures and ideas. It’s not just a Fair. It’s an entire city that moves to the rhythm of Design displayed in apartments, in former industrial wastelands, in bourgeois buildings usually closed to the public. Is it possible to detect trends? Is it so important to look for them? I wondered about this question as I walked through my 20k steps a day and in the end I decided that, despite some obvious trends, I didn’t want to talk to them. Not for now at least. But I'd rather show you the events I loved the most. In the  hope of sharing with you some of the excitement that has been going on in town for a week, every year since the 1980s ... and just to be precise ... I’ve focused my week on Fuorisalone, precisely these events in the city. I deliberately avoided the Salone del Mobile. I couldn't have time to see everything and, back after many years in the city where I was born and raised, I wanted to rediscover the energy I had already experienced during my university years when we enjoyed the Fuorisalone, discovering designers and installations. 
2017 ©ilaria fatone Blog Design by pipdig