Amara Interior Blog Awards' Winner 🏆


« Et le gagnant est … » Difficile de redescendre du petit nuage après cette soirée inoubliable, et maintenant ?
[ and the winner is … ] Hard to get off cloud nine after this amazing night, but what's next ?

{ 🇬🇧 English text at the end of the article }
À l'époque d'Instagram qui dicte les règles, à l'époque des bloggeurs qui abandonnent leurs sites pour se concentrer uniquement sur ce réseau social aux chiffres visibles et aux gains immédiats, un prix comme le Amara Interior Blog Awards redonne du poids au travail d'édition et de rédaction qui se cache derrière les blogs. Méconnu en France, mais réputé à l'étranger comme étant le prix de référence dans le domaine, ce concours récompense chaque année les meilleurs blogs (anglophones) de décoration d'intérieur à niveau mondial, prime le travail solitaire qui se cache derrière ces écrans, redonne de l'espoir quand on commence à se demander «pourquoi je fais tout ça ?!»

C’était jeudi soir. Une soirée mémorable, commencée par un métro en panne, des taxis londoniens indisponibles à l’heure de pointe d’une soirée pluvieuse, des bus ralentis par les bouchons, un chauffeur qui nous indique de descendre plusieurs arrêts avant le nôtre et des km à pieds pour rejoindre le lieu de la soirée … la montre qui tourne, le retard qui s’accumule et la destination toujours invisible à l’oeil nu, à plusieurs reprises l’envie d’abandonner a traversé notre esprit.
Mais comment je me suis retrouvée à Londres, en cette soirée du 14 novembre 2019, finaliste dans un prix britannique ?!?

The Amara Interior Blog Awards

Depuis 2014, les Prix Amara célèbrent les blogs les plus réputés dans le domaine de la décoration d'intérieur et du design. Les lecteurs sont le véritable moteur de ce concours. Ils nomment leurs blogs préférés et ils votent pour qu'ils arrivent en finale. Mais c'est un petit jury d'experts dans le milieu de la décoration d'intérieur qui sélectionne le blog gagnant parmi les 5 finalistes de chaque catégorie. Le concours est ouvert à tous les blogs de décoration d'intérieur, à condition qu'ils soient anglophones et de qualité, et compte tenu de l'importante présence de blogs étrangers, chaque catégorie est divisée en UK, pour les blogs britanniques, et International, pour les blogs étrangers.

« Best Design Inspiration Blog »

Encore une fois c'est aux lecteurs de choisir dans quelle catégorie nommer leurs blogs préférés. Quel bonheur de découvrir que ilariafatone.com faisait partie de la catégorie « Best Design Inspiration ». On était dix-sept au départ, six-sept blogs qui aiment explorer la décoration d'intérieur dans tous ses détails, qui aiment partager des images de qualité et des contenus inspirants autour des tendances et des produits. C'était la troisième année consécutive que ilariafatone.com était nommé dans ce concours et la surprise de se retrouver en finale a été immense. Je n'avais jamais lu les autres blogs finalistes et je ne savais pas quels étaient les critères du jury pour élire le gagnant, mais rien n'aurait pu m'empêcher d'aller à Londres pour la cérémonie finale, indépendammment du résultat.

Une soirée mémorable (je vous l'ai déjà dit, n'est-ce pas ? ) Revoir les bloggeurs que je connais depuis mes débuts, rencontrer ceux avec qui je n'avais échangé que virtuellement, vivre une soirée digne d'un compte de fée, entendre son nom prononcé avec l'accent anglais par les deux maîtresses de maison, Sophie Robinson et Kate Watson-Smyth, deux véritables stars de la décoration d'intérieur au Royaume Unis. Une soirée que je ne suis pas prête d'oublier et à tous ceux qui me demandent « et maintenant ? », la même réponse. J'ignore de quoi le futur sera fait ! 💫

Mais pourquoi avoir un blog aujourd'hui ?

Cela fait bientôt sept ans que je partage ma passion pour des intérieurs épurés avec mes lecteurs. En quête d'une bulle de créativé pour me sortir d'un travail administratif, j'avais besoin d'une espace à moi pour m'exprimer. Avoir un blog était le premier pas pour partager mes coups de coeur, dépasser les frontières, retrouver des personnes avec les mêmes passions que moi, ailleurs que dans ma ville et dans mon entourage. Et dans cet esprit de partage, le choix de l'anglais s'est imposé assez naturellement, pour ne pas enfermer le blog dans des frontières qui n'existaient pas à mes yeux. 
En 2012, au moment du début de mon blog, les rencontres entre bloggeurs étaient nombreuses. Un peu partout en Europe, des mini-événements indépendants de quelques jours nous permettaient de nous rencontrer, d'échanger, d'appréndre par l'expérience des autres, de partager nos expériences à nous. Quelques semaines après la publication de mon premier article, je m'envolais Stockholm pour rejoindre des bloggeurs de toute Europe pendant quelques jours. J'étais une novice et je ne connaissais personne, mais en rentrant chez moi je faisais désormais partie d'une communauté éparpillée aux quatre coins du continent, mais présente virtuellement, et certains membres de cette communauté sont depuis devenus des amis. 
Mais écrire un blog c'est un travail solitaire. On est seul devant nos ordinateurs, devant nos inspirations, devant nos idées. De moins en moins de lecteurs commentent les articles, le retour sur notre travail s'aménuise. On imagine le succès d'un sujet par le nombre de fois que l'article a été lu, mais comment évaluer l'intérêt du lecteur pour son contenu? Aujourd'hui ce prix me conforte dans mes choix éditoriaux par le retour des lecteurs qui l'ont nommé et voté et par les mots d'encouragement des membres du Jury.
Mais sera-t-il suffisant ?
Et aujourd'hui, ça veut dire quoi avoir un blog ?
Les rencontres entre bloggeurs se font de plus en plus rares. Maintenant c'est aux marques d'organiser des mini tours de découvertes de leurs usines, de leurs showrooms, mais on n'est plus indépendant, on a un devoir de communication qui monopolise le séjour. Les lecteurs aussi se font rares, ils préfèrent d'autres réseaux, d'autres outils. On parle même de « la mort des blogs ». Mais si la mort des blogs tels qu'on les a connus est inévitable, une nouvelle version est en train de surgir. Moins d'articles, mais plus de qualité de contenus, une meilleure qualité des images, des choix éditoriaux plus réfléchis. La pression de l'article à tout prix est terminé, le lecteur a besoin de qualité de contenu et cette qualité est inimaginable sur des réseaux sociaux tel que instagram. Malgré les aléas de Google et de ses algorythmes, le blog reste l'outil le plus complet pour exprimer ses passions et communiquer de façon professionnelle avec ses lecteurs. Et des prix comme les Amara permettent de redonner de l'espoir à leurs auteurs, permettent de les reconforter dans leux choix, permettent de leur montrer que leur travail n'est pas inutile et que quelqu'un, quelque part, lit encore leurs contenus. Merci Amara !

Et merci à tous mes lecteurs, 
à ceux qui ont nommé ce blog pour le concours,
à ceux qui l'ont voté et à ceux qui ne l'ont pas fait,
à ceux qui le lisent uniquement quand je leur dis qu'il y a un nouvel article et à ceux qui se sont abonnés à l'Éditorial.
Merci à ceux qui sont là depuis le début et à ceux qui viennent de nous rejoindre.
Merci à ma famille et à mes amis qui m'ont soutenu dans cette incroyable aventure,
à ceux qui comprennent ce que je fais et à ceux qui se demandent encore ce que je veux dire quand je dis que « j'ai un blog ».

Grazie di cuore 

Je vous laisse découvrir tous les autres gagnants ici

Right now when Instagram dictates the rules, when bloggers abandon their websites to focus only on this social network with visible numbers and immediate gains, an award like the Amara Interior Blog Awards gives back weight to the curating and editorial work hiding behind blogs. Unknown in France, but globally recognised as the leading interior blogging event, this prize rewards every year the best (English-speaking) blogs of interior decoration at world level, rewards the solitary work hiding behind these screens, gives hope when you start wondering “why am I doing this ?!”

It was on Thursday night. A memorable evening, started with a broken subway, unavailable London cabs at rush hour on a rainy night, slowed-down buses by traffic jams, a driver telling us to get off several stops before ours and some walking miles to reach the place of the event… time going by, the delay and the invisible destination in front of us, we thought of giving up several times.
But how did I find myself in London, on this evening of November 14, 2019, shortlisted in a British award???

[ The Amara Interior Blog Awards ]

Since 2014, the Amara Awards have been celebrating the most talented and respected blogs in interior design industry. The readers are the real engine of this contest. They name their favorite blogs and they vote for them to get to the final stage. But it's a small jury of experts in the field of interior design that selects the winning blog from among the 5 finalists in each category. The contest is open to all interior design blogs, provided they are English-speaking and with quality articles, and given the large presence of foreign blogs, each category is divided into UK and International, for foreign blogs.

[ « Best Design Inspiration Blog » ]

Once again it's up to the readers to choose in which category to name their favorite blogs. What a pleasure to discover that ilariafatone.com was in the «Best Design Inspiration» International Category. There were seventeen of us, seventeen blogs that love to explore interior design in all its details, who love to share quality images and inspiring content around trends and products, who love to think out of the box taking a finer tuned look at the industry. It was the third consecutive year that ilariafatone.com was named in this contest and the surprise of being shortlisted was immense. I had never read the other finalist blogs before and I didn't know what the jury’s criteria were to elect the winner, but nothing could have prevented me from going to London for the final ceremony, regardless of the result.
A memorable evening (I've already told you, haven't I?) Meeting the fellow bloggers I’ve known since I started, meeting for the first time those with whom I'd only exchanged on a virtual basis, living an evening worthy of a fairytale account, hearing your name pronounced with the English accent by the two UK Interior design stars, Sophie Robinson and Kate Watson-Smyth. An evening I am not ready to forget. 
And to all those who ask me “what now?” the answer is always the same. I have no idea what the future will bring 💫

[ What blogging means to me today ]

For almost seven years, I've been sharing my passion for minimal interiors with my readers. In search of a creative bubble to get me out of an administrative job, I needed a space of my own to express myself. Having a blog was the first step to share my passions, to cross borders, to find people with the same affinities as me, elsewhere than in my city and in my surroundings. And choosing to write in English (as well as in French) came to me quite naturally not to lock the blog within borders that didn't exist in my eyes.
In 2012, when I started writing, bloggers had several occasions to meet. Throughout Europe, independent few days mini events allowed us to exchange, to learn from the experience of others, to share our own experiences. A few weeks after the publication of my first article, I flew to Stockholm to join bloggers from all over Europe for a few days. I was a novice and I didn’t know anyone, but when I came back home I was part of a community scattered across the continent but virtually present, and some members of that community have since become friends.
But writing a blog is a lonely job. We are alone in front of our computers, in front of our inspirations, in front of our ideas. Fewer and fewer readers comment on the articles, it's getting harder to know what people thinks about our contents. Today the Amara Award strengthens my editorial choices by the response of the readers who nominated and voted for it and by the words of encouragement of the members of the Jury. 
But will it be enough? 
And today, what does it mean to have a blog?
Meetings between bloggers are becoming increasingly rare. Right now it's up to brands to organize discovery tours of their factories or showrooms, but we are no longer independent, we have a duty of communication that monopolizes our trip. Readers are also becoming scarce, they prefer other networks, other tools. Someone even talked about « the end of blogs' era ». But if the end of blogs as we knew them is inevitable, a new version is emerging. Fewer articles, but more content quality, better image quality, more thoughtful editorial choices. The pressure of the article at any cost is over, the reader needs quality content and this quality is unimaginable on social networks such as instagram. 
Despite the vagaries of Google and its algorithms, the blog remains the most complete tool to express its passions and professionally communicate with its readers. And Awards like the Amaras give hope back to their authors, encourage them in their choices, show that their work is useful and that someone, somewhere, is still reading their contents. Thank you Amara !

And thanks to all my readers, 
to those who nominated this blog for the Award, 
to those who voted and those who didn't, 
to those who subscribed to the Newsletter and those who just read it on their phone when I let them know via the social medias there's a new article. 
Thank you to those who have been here from the very beginning and those who have just joined us. 
Thank you to my family and friends who supported this crazy adventure, 
to those who got why I am doing it and those who still wonder what the hell I do when I say "I blog". 

Grazie di cuore

Come discover all the talented winners here



No comments

Post a Comment

2012-2019 ©ilaria fatone Design by pipdig